Le président de PKN Orlen, Daniel Obajtek, veut acheter un autre pétrole

Le président de PKN Orlen, Daniel Obajtek, veut acheter un autre pétrole

Le président de PKN Orlen, Daniel Obajtek, veut acheter du pétrole à la Pologne autrement. Les achats centralisés ne se « traduisent pas dans le prix du carburant » au mouillage. – les prix du carburant et un mouillage beaucoup plus stable je pense que ce ne sera pas moins – c’était le cas.

Des photos

Daniel Obajtek, vice-président de PKN Orlen / Swie Iwańczuk
/ Swie Iwańczuk / Actualités / Journaliste

– pour tous les achats de pétrole Orlen et les pays baltes pour acheter du pétrole et la République tchèque, et nous ne pouvons pas acheter 100% de notre économie. Donc, qu’il y a la frugalité d’une cotte de mailles. C’est le seul cas. En général, selon la loi, vous pouvez acheter des contrats pour du pétrole brut dans le lotus, ou pouvoir avoir accès au Lotus signé le contrat avec Orlen. Et dans ce cas, ils ont dit que PKN Orlen se dirigeait vers “Radio Gdańsk”.

Il a ajouté que la centralisation de l’achat de pétrole brut de la partie polonaise donnerait “un meilleur point de négociation”.

Et il a été souligné que, entre autres, sa capacité à centraliser l’achat de pétrole brut, après quoi le plan PKN Orlen de fusionner avec Lotus Group.

“Si quelqu’un achète un montant minimum – va au magasin et plus le magasin est grand, il va dans un entrepôt dans le plus grand montant va au producteur. Le même pétrole brut. Si plus de 40 millions de tonnes, alors une fois c’est plus important situation nationale parler pétrole, produire dans différentes sociétés. Et s’il n’achète pas de pétrole, acheter une maison, pas les entreprises, mais les deuxième et troisième positions intermédiaires “, at-il expliqué.

Il a souligné que la centralisation des achats de pétrole brut “se traduisait par le prix du carburant” au mouillage. “Prix du carburant et un mouillage beaucoup plus stable Et je pense que ce ne sera pas moins”, et a évalué.

“S’ils Lot, on verra qu’en cas de pandémie, cinq raffineries en Europe ont été fermées et d’autres raffineries préparées pour la comparaison. Le lotus n’est pas un hasard pour que Lotus n’ait pas de cuisse de raffinage. Il ne s’agit nullement de pétrochimie, mais aussi d’énergie et augmenter l’énergie. détail “- a déclaré Obajtek.

Il a noté que “BP n’a pas d’ancrage Lotus Pologne n’est pas encore des raffineries.” “Quand les conditions vont changer, puisque l’hydrogène sera dans 10-15 ans plutôt que les carburants traditionnels qui ne seront pas le cas, Lotus” – certain.

Selon Obajtek pas à l’abri de Grupa Lotus “facteurs macro-économiques et macro-économiques.” “Et un pilier en compagnie de la discrimination Lotus, la Lotus a toujours efficace si le paramètre” – at-il souligné.

Le 14 juillet 2020, tests conditionnels PKN Orlen reçus de la Commission européenne pour l’acquisition de Lotus. Les tests effectués dans le plein respect de la condition Orlen engagements.

Qui comprend la production de PKN Orlen et Grupa Lotos des remèdes aux obligations de cette chose est générée à partir de combustibles fossiles, et de carburant pour la logistique et la vente en gros, au détail, et les choses dans le carburant d’aviation pour la production de nombreuses fosses de boue.

Et de prévoir, entre autres, aux 30% de cession d’une entité indépendante, Polonais dans le pot d’affinage, et le sel de sorte que l’entité d’exploitation des parts sur le marché de la viande des ventes au détail 80 pour cent. Le réseau des stations lotus.

Des photos

/ Libérer

NIK enquêtera sur la fusion

– Un an s’est écoulé, l’Orlen a obtenu l’approbation conditionnelle de la Commission européenne pour l’acquisition de Lotus. La Commission européenne a énoncé des conditions prohibitives selon lesquelles la partie ne devrait jamais accepter la Pologne, mais elle a déclaré Lewandowski.

Comme il s’agit, entre autres, de la vente de 30 pour cent. Le lotus, et 80 pour cent des parties du pot de colle. Cette chaîne de stations-service. Dans le même temps, ce qui signifie qu’il a évalué la fusion des deux nationaux de la vente de marchandises.

– Il s’agit d’une fusion n’était pas dans le décapage et Lotus – un élément fondamental de la société Poméranie. Concurrent, mais en même temps d’augmenter la propriété d’un autre composé de là être autorisé à, et Orlen, qui le prendra, Grêle, communique à un terminal pour recevoir le don des œuvres les plus importantes dans le pot de fin, qui est en les modernes Gdańsk et Szczecin. Il s’agit d’une réduction de l’énergie en Pologne a bon – Lewandowski a été évalué.

À son avis, qu’en raison de la fusion, c’est-à-dire qu’il perdra Le lotus est bénéfique – Massa, l’un des bitumineux et végétal, et les biocarburants 80 pour cent. la station essence.

– au bout d’un an, on ne sait pas pourquoi Lotus veut remplir les conditions. L’équipage du Grupa Lotos ignore son sort. Le lotus de l’année il a été signalé aux actes de notre pays de s’engager à distance les uns des autres, celui qui nous était promis. C’est la source de la Poméranie pour perdre des recettes fiscales. A travers les pièces transparentes d’Orlen en matière de conduite pour l’achat d’une Lotus, c’est beaucoup moins que ce que nous avons dans le travail, pour valoriser le capital d’Orlen. Et de cette manière, un outil politique encore plus efficace du gouvernement est créé. En outre, le réservoir Gazprom. Tout ce qui tombe si opaque Bureau d’audit principal, a commencé à parler à appliquer – a déclaré Lewandowski.

Tadeusz Aziewicz l’a rappelé en mars de cette année. NIK a été annoncé par le président Marcus Banar le rachat de Lotus par l’inspection d’Orlen. , A été emmené aux bureaux des frais juridiques ne veulent pas voyager dans la chambre : et, voici, mon conseil : pour ce projet par la Commission européenne de prouver que les conditions d’acceptation par la nécessité de ne pas s’installer et l’entreprise il ours.

– Je ne veux pas de confirmation que les limites d’inspection, sinon – nous sommes officiellement sortis. Le processus est entièrement transparent si sévère que l’intérêt public, qui se traduit par un bien transféré au public comme étant les soi-disant champions de la compétition polonaise – a ajouté le député.

A Gdansk avec d’autres, Hydrogen Technology est l’un de ceux qui mènent des projets de recherche et développement et travaille à l’intégration et à la coordination de ce domaine. Il existe également un centre logistique ferroviaire.

Le 14 juillet 2020, tests conditionnels PKN Orlen a reçu de la Commission européenne pour reprendre Lotus. Les tests effectués dans le plein respect de la condition Orlen engagements.

Grupa Lotos et les responsabilités de PKN Orlen comprennent les domaines de la médecine, de la production alimentaire et du commerce de gros, de la logistique du carburant, du commerce de détail, de l’aviation et des puits de carburant. Et de prévoir, entre autres, aux 30% de cession d’une entité indépendante, Polonais dans le pot d’affinage, et le sel de sorte que l’entité d’exploitation des parts sur le marché de la viande des ventes au détail 80 pour cent. Le réseau des stations lotus.

PKNORLEN

ouvertement
80.0000

max
80.8200

min
79.5800

Taux de référence
80.2800

Le volume total
320 856

changement total
25 758 055,70

les crochets de chair, et le bas
72.0000

fourche supérieure
88.0000

je vois

“L’argent honnête, programme NFOŚIGW – Moja Woda
Nouvelles Polsat