Le programme national de développement à 10 milliards d’euros

Le programme national de développement à 10 milliards d’euros

À ce jour, le «Programme national de développement 2021-2025», doté d’un budget de 10 milliards d’euros, a été présenté son plan, selon l’ordre du secteur est le cadre politique du pays pour le programme aliquip objectifs et actions spécifiques pour la période de programmation (2021 – 2025), ainsi que les résultats recherchés pour sa mise en œuvre.

Dans la mesure où la nature du programme des ressources de 10 milliards d’euros, 7 milliards d’euros, il est estimé être dans la première partition l’a prévu, à deux ans, et en 2021 2022.

Étant donné que l’APE, qui est présenté comme un pôle de croissance pour la première fois en Grèce, et financé par le ministère national du Développement des ressources et des conseils pour appartenir au pays, pourrait faire passer le programme de développement de la République (PDE) de 650 millions d’euros – 1 milliard. euros, variant en années, à 2 milliards d’euros.

Donné aujourd’hui pour consulter un développeur ministre du développement, Addan et le sous-ministre John Georgiadis Tsakiris tous les organes impliqués dans les propositions d’ici le 10 juillet peuvent soumettre leur formation définitive.

Le montant total du budget APE 2021-2025, selon le ministère du Développement, a été établi en tenant compte du cadre de politique économique plus large du pays. En particulier, les facteurs qui déterminent le montant de leur investissement total comprennent les droits des projets existants dans le pays à garantir ce qui est nécessaire pour maintenir la stabilité budgétaire et atteindre les objectifs budgétaires.

Avant l’exécution-chargement

La distribution par an, il est à noter que, bien que l’utilisation appliquée d’un programme pluriannuel (comme le CRSN 2014-2020) nécessite que les ressources soient réparties également entre eux de la nourriture pendant des années, et l’impact de l’inflation en raison de la nécessité de faire face à l’APE 2021-2025 les nouveaux défis de la pandémie et la récente crise des résultats financiers, ainsi que la poursuite du financement des choses qui existaient à l’époque, il est préférable que, en prévision des travaux de mise en œuvre du programme, le budget augmente de 35% et 10% au cours des deux premières des trois années dans l’autre.

La part du lion du budget pour le coût des programmes sectoriels, objectif pour lequel le programme des ministères des ressources sera orienté de 68,35%, à 6 835 milliards d’euros. La majeure partie de la pente a été reçue par le ministère des Infrastructures et des Transports, 26% représentant 2,6 millions d’euros. Il a enchaîné avec le ministère de la navigation et de la politique des îles à 900 millions d’euros et le ministère du développement et de la technologie à 875 millions d’euros.

la source; RES-UP